L’Akita, origines et évolutions

L’Akita, origines et évolutions

Les origines de la race

Der Akita Inu ist der japanische « Nationalhund », Zuchtnachweise sind bis ins 15. Jahrhundert zurückzuverfolgen. Skelettfunde lassen ihn noch weiter zurückdatieren. Ähnlich aussehende Hunde muss es in Japan schon vor ca. 5000 Jahren gegeben haben. Der Name Akita ist abgeleitet von der japanischen Präfektur Akita im nördlichen Teil der Insel Honshu. Die Rasse soll dort ihren Ursprung haben. Das dem Akita oft hinzugefügte Inu oder Ken bedeutet nichts anderes als « Hund ». In der Epoche der Tokugawa bis zur Epoche der Taisho (1603 – 1925) soll der Akita hauptsächlich Gefährte der Samurai geweL’Akita Inu est le chien national au Japon (considéré comme trésor national !) et les preuves de son élevage remontent à plus de 15 siècles.

Mais la découverte de squelettes de chiens tend à repousser encore plus cette date. Le nom de la race  » Akita  » vient du nom de la région du même nom et qui se situe au Nord de l’île d’Honshu. C’est en effet cette région que l’on suppose être le berceau de la race. Sous le règne de l’empereur Hirohito, plus précisément en 1931, l’Akita est placé sous tutelle nationale. Rendant de ce fait l’exportation de chiens Akita impossible. Ce ne sera qu’en 1945 que cette interdiction sera levée. Mais durant l’occupation américaine, et malgré l’interdiction, de nombreux chiens seront exportés vers les Etats-Unis.

L’Akita est encore aujourd’hui considéré au Japon comme un symbole national. En gare de Shibuya (banlieue de Tokyo) a été érigé en 1948 une statue en bronze de Hachiko, l’Akita Inu du professeur d’université M.Ueno. Chaque matin, Hachiko accompagnait son maître à la gare, et passait le chercher le soir. Malheureusement, le professeur décéda en 1925 d’un arrêt cardiaque. Hachiko continua cependant à se rendre à la gare matin et soir pendant 10 ans pour attendre son maître. Le 7 mars 1955, on retrouva Hachiko mort à l’endroit où il a attendu son maître si longtemps. Cette histoire montre l’attachement sincère de l’Akita à son maître.

La nature du chien

L’Akita est un chien de nature intelligente, d’une grande noblesse et avec une majesté certaine. Il est loyal, fidèle et obéissant à sa famille.

Il est calme, équilibré. Egalement courageux, il possède un instinct de protection très marqué.

Mais il y a cependant deux choses qu’il ne supporte pas :
– Un maître voulant l’obliger à faire quelque chose qu’il ne veut pas faire
– Les autres grands chiens avec qui l’entente n’est pas toujours cordiale.

Utilisation et aptitudes

L’Akita a envers les hommes un grand respect, il fait donc un mauvais chien d’attaque. Aujourd’hui, c’est principalement un chien de garde ou de compagnie.

L’Akita se démarque car il demande une éducation soignée, mais il offre un large panel de compétences. Il peut être employé pour la chasse, la protection, la garde ou encore comme chien-guide d’aveugle.

Sur l’île japonaise d’Hokkaido, il est encore utilisé comme chien de chasse et chien de traîneau. Il chasse le petit gibier et le gibier à plumes. Mais pas seulement. En effet, on l’emploie dans la chasse à l’ours ou au cerf. Dans la fonction de chien de traîneau, l’Akita s’illustre également, bien que son caractère calme mais dominant est assez différent de celui des autres races de chiens de traîneau.

Kinderlieb
neugierig ...
verspielt ...

Conformation et couleurs de robe

L’Akita est un grand chien, de conformation stable, bien proportionné. Il a beaucoup de substance. Les qualités marquantes du chien sont :
-des oreilles petites mais portées hautes et légèrement vers l’avant
-une belle queue enroulée sur elle-même
-un pelage dru mais avec un sous-poil doux et épais
-un caractère calme.

Les couleurs de robes admises au Japon et dans les pays adhérant à la F.C.I sont le roux avec masque clair, le bringé avec masque clair et le blanc.

brindel Akita
weisser Akita
roter Akita

La mue

L’Akita mue deux fois par an. On peut en effet plus parler d’une mue que d’une simple perte de poils. Au moment de la chute des poils, il faut impérativement brosser le chien de manière ultra régulière, pour diminuer d’autant la durée de la mue.
Dans le même temps, vous trouverez dans votre habitation des boules de poils (des moutons) qui se ramassent très facilement à la main.

En dehors de la mue, le pelage de l’Akita ne demande pas d’entretien particulier.

Notre expérience des Akitas nous a également montrée que les poils se retiraient facilement des vêtements. Il faut les rouler avec la main, afin d’obtenir des pelotes que l’on peut facilement retirer avec les doigts. Contrairement aux poils de chiens au pelage plus ras qui ont tendance à se planter dans les mailles des tissus.

Il est aussi agréable de constater que lorsque le chien est mouillé, il ne dégage presque aucune odeur, contrairement à ce que nous avait habitué notre Berger allemand.

Lorsque le chien est sec, la saleté tombe d’elle-même.

Par exemple, notre mâle a bientôt 8 ans et dans toute sa vie, il n’a reçu que deux bains, et encore seulement parce qu’il s’agissait de deux très grandes expositions!

Mais si bain il y a, ce n’est pas une mince affaire. Une seule bouteille de shampoing ne suffit pas à nettoyer tout le chien. Le sous-poil étant si épais, il faut beaucoup d’eau, de shampoing et de temps pour seulement atteindre la peau.

Le tempérament inné à la race

Lassen Sie sich nicht durch seine sonst eher träge und phlegmatische Art täuschen, wenn es sein muss, kann ein Akita von einer Sekunde zur anderen von einer Ente zum Ferrari werden.
Der Akita ist sehr Menschen bezogen und liebt seine Familie über alles, will er jedoch seine Ruhe haben, z.B. wenn Besuch da ist, sollte das auf alle Fälle akzeptiert werden, ansonsten kann er wenn er nicht in Ruhe gelassen wird auch mal schnappen. Es gibt hier auch solche und solche, unser Rüde bevorzugt die Ruhe, 2 Hündinnen können nicht genug Streicheleinheiten bekommen, und 2 Hündinnen verhalten sich eher neutral.Lorsque l’on voit l’emploi fait du chien dans son pays d’origine, il est clair qu’il s’agit d’un chien indépendant et courageux ! Par exemple, lorsqu’il suit la piste d’un ours et qu’il l’affronte face à face, le chien doit réagir vite et intelligemment, sans ordres de la part du maître.

Il ne faut pas s’arrêter au côté calme et flegmatique du chien, qui est trompeur, car il peut être une Deux Chevaux, mais en cas de besoin, l’Akita se transforme en une Ferrari en un instant ! L’Akita aime l’Homme et sa famille plus que tout. Mais quand le chien veut sa paix, il faut la lui donner. Par exemple si vous recevez des invités, il faut accepter le fait que le chien veuille être seul. Aller contre cette volonté peut amener à une morsure, légère certes, mais morsure quand même. Attention, chaque chien est bien sûr différent et ce qui est valable pour l’un peut ne pas l’être pour un autre. Parlons d’expérience : notre mâle ne recherche qu’une chose, la tranquillité ; deux de nos femelles pourraient rester des heures à se faire câliner alors que les deux autres sont neutres.

Si l’on est habitué à un chien de type Berger, les Akita sont totalement déroutants. Ils donnent une impression de film au ralenti. Lorsque nous recevons des amis, notre grand jeu consiste à faire asseoir notre chien. La réalisation de l’exercice est si drôle que nos amis pleurent de rire en règle générale.
Le chien Akita ne doit pas être dressé au mordant. Cette activité lui est contre nature et totalement déroutante. Ce type d’entraînement rend le chien totalement imprévisible.
L’Akita est un intuitif. Vous êtes stressé, vous devez partir en voyage (par exemple) et il faut encore embarquer le chien ; ce dernier freinera des quatre pieds (la force d’inertie est en marche !) et se mettra à réfléchir sur la raison de votre mauvaise humeur et s’il ne pouvait pas en être responsable…Ce n’est que lorsque vous serez calmé que le chien redeviendra lui-même.

Quelues avertissements

  • que l’on ai pris connaissance des Akita dans un livre ou en chair et en os, cette race agit sur vous comme un virus. Elle ne lâchera plus vos pensées.
  • malgré tout l’amour qu’il faut donner au chien, il faut rester le chef.
  • faute d’une éducation soignée, le chien fera vite ce qu’il veut. Par exemple, si le dimanche, il a le droit de se coucher sur le divan, il ne comprendra pas pourquoi c’est interdit les autres jours. Il prendra donc possession du canapé toute la semaine ! Et bien vite, ce sera le chien qui dictera sa loi, et non plus le maître.
  • il faut aussi accepter le fait que les Akita ne s’entendent pas très bien avec les autres chiens. Lors des ballades, il faut garder une laisse à portée de mains. Mais cette remarque est généralisante, chaque chien est différent.

Si ces règles sont les vôtres, alors l’Akita est le chien qu’il vous faut ! Lors de la recherche de votre chiot, prenez le temps nécessaire, ne vous précipitez pas, afin d’être sûr d’avoir le chien qui vous correspond le plus.
Nous vous souhaitons beaucoup de chance et de bonheur avec VOTRE Akita !